Les cinq pilliers de l’Islam

Ce sont les fondements de la vie du musulman et chaque musulman est tenu de les observer avec la plus grande dévotion. Tout comme un bâtiment manque de stabilité sans de solides piliers, la relation du croyant avec Dieu manque de focus profondeur sans le respect de ces cinq piliers. Ces piliers constituent le fondement et le point de départ pour toutes autres bonnes actions et actes d’adoration de Dieu.

1. La foi ou la croyance en l’unicité de Dieu (Allah) et la finalité de la prophétie de Mohammad, paix soit sur lui (psl).

2. Accomplir les cinq prières quotidiennes.

3. Se soucier des nécessiteux et leur donner l’aumône

4. Se purifier par le jeûne du mois de Ramadan.

5. Le pèlerinage à la Mecque pour ceux qui en sont capables.

La foi (Iman) [Lire l’Article]

“Il n’y a pas de Dieu digne d’adoration en dehors de Dieu (Allah) et Mohammed (psl) est le messager de Dieu.” Cette déclaration de foi est appelée la shahada, une formule simple que tous les fidèles prononcent. La signification de cette déclaration est la conviction que le seul but de la vie est de servir et obéir à Dieu, et ceci est réalisé à travers les enseignements et les pratiques du Dernier Prophète, Mohammed (psl).

La Prière (Salah) [Lire l’Article]

La prière est le nom pour les prières obligatoires qui sont accomplies cinq fois par jour, et qui sont un lien direct entre l’adorateur et Dieu. Il n’y a aucune autorité hiérarchique en Islam et il n’y a pas de prêtres. Les prières sont dirigées par une personne instruite qui connaît le Coran et qui est généralement choisi par la congrégation.
Les prières sont accomplies à l’aube, la mi-journée, en fin d’après-midi, au coucher du soleil et à la nuit tombée, rythmant ainsi toute la journée. Ces cinq prières prescrites contiennent des versets du Coran, et sont dites en arabe, la langue de la Révélation. Les supplications personnelles, cependant, peuvent être adressées dans sa propre langue et à tout moment.
Bien qu’il soit préférable de prier en groupe dans une mosquée, un musulman peut prier presque n’importe où, comme dans les champs, les bureaux, les usines et les universités. Souvent les visiteurs du monde musulman sont frappés par l’importance de la prière dans la vie quotidienne.

L’Aumône obligatoire (Zakat) [Lire l’Article]

Un principe important de l’Islam est que tout appartient à Dieu, et que la richesse est donc détenue par des êtres humains comme un dépôt. Le mot zakat signifie à la fois «purification» et «croissance.” Nos biens sont purifiés en mettant de côté une proportion pour ceux dans le besoin et pour la société en général. Comme la taille des plantes, cette coupe équilibre et encourage une nouvelle croissance.
Chaque musulman calcule sa propre aumône obligatoire individuellement. Cela implique le paiement annuel de 2,5% du capital personnel, à l’exclusion des éléments tels que la résidence principale, la voiture et des outils professionnels.
Une personne peut aussi donner autant qu’elle le souhaite en charité volontaire, et ce, de préférence dans le secret. Cette charité n’est pas limitée aux dons financiers.
Le Prophète a dit, “Même sourire à votre frère est un acte de charité.” Le Prophète a également dit: «L’aumône est une nécessité pour tout Musulman.” On lui a demandé: « Si quelqu’un n’a rien à donner, que doit-il faire? »  Il répondit : « Il doit travailler de ses mains et en tirer profit, et donner en charité (de ce qu’il gagne ainsi). »  Les gens lui demandèrent encore : « Mais s’il n’y arrive pas? »  Il répondit : « Il devrait aider les pauvres qui demandent de l’aide. »  Ils demandèrent : « Et s’il ne peut même faire cela? »  Il répondit : « Il doit alors accomplir de bonnes actions, demeurer à l’écart des mauvaises actions, et cela sera considéré comme des actes charitables.» .

Le Jeûne (Sawm) [Lire l’Article]

Chaque année au mois de Ramadan, tous les musulmans jeûnent de l’aube jusqu’au coucher du soleil, s’abstenant de manger, de boire, et de relations sexuelles avec leur conjoint.
Les personnes malades, âgées, ou en voyage, et les femmes qui ont leurs règles, les femmes enceintes ou qui allaitent, sont autorisées à rompre le jeûne et à rattraper un nombre égal de jours plus tard dans l’année si elles sont en bonne santé et capables. Les enfants commencent à jeûner (et à observer les prières) à partir de la puberté, bien que beaucoup commencent plus tôt.
Bien que le jeûne soit bénéfique pour la santé, il est surtout un moyen de se purifier et d’apprendre la maîtrise de soi. En se coupant de conforts matériels, même pour un court moment, une personne à jeûne se concentre sur son but dans la vie en étant constamment consciente de la présence de Dieu. Dieu déclare dans le Coran: «Ô vous qui croyez! Nous vous avons prescrit le jeûne (Al-Siyam) comme nous l’avons prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété, »(Coran 2: 183)

Le Pelerinage (Hajj) [Lire l’Article]

Le pèlerinage à la Mecque (Hajj) est une obligation uniquement pour ceux qui sont physiquement et financièrement capables de le faire. Néanmoins, plus de deux millions de personnes de tous les coins du globe vont à La Mecque chaque année fournissant une occasion unique pour ceux de différents pays de se rencontrer.
Le Hajj annuel commence le douzième mois de l’année lunaire islamique. Les pèlerins portent des vêtements spéciaux: des vêtements simples qui élimine toute distinction de classe et de culture, afin que tous se présentent égaux devant Dieu.
Les rites du Hajj, qui sont d’origine abrahamique, comprennent la circumambulation autour de la Kaaba sept fois, et d’aller sept fois entre le mont de Safa et de Marwa comme l’a fait Hagar (Hajira, la femme d’Abraham) au cours de sa recherche d’eau. Plus tard, les pèlerins se regroupent sur les grandes plaines d’Arafat (une grande étendue désertique hors de la Mecque) pour prier et demander le pardon de Dieu, dans ce qui est souvent pensé comme un aperçu du Jour du Jugement.
La fin du Hajj est marquée par la fête de l’Aïd al Adha, qui est célébrée avec des prières et l’échange de cadeaux dans toutes les communautés musulmanes. Cette fête et celle de l’Aïd al Fitr, le jour de fête pour célébrer la fin du Ramadan, sont les deux fêtes du calendrier islamique.

Tags: Five Pillars of Islam, Submission

2018-01-01T18:59:58+00:00 January 1st, 2018|Croyances, Islamic Teachings|